Jean Philippe Lecaron a fait le choix du Strip till en 2013. Installé il y a neuf ans, il a choisi dès 2008 de s’orienter vers la réduction du travail du sol : «  Je suis passé en TCS sur culture de printemps en 2008 et j’ai vendu ma charrue en 2010 ». Il utilise cet outil sur colza, betterave et bientôt sur féverole.

idjplc2

Le strip till est pour Jean Philippe un intermédiaire entre ses pratiques « TCS » et le semis direct qui lui semble encore trop risqué et peu adapté aux cultures de printemps. Les conditions climatiques de 2013 n'ont pas favorisé le strip till. Pour le semis des betteraves, le sol n'était pas assez ressuyé et la structure pas suffisament affinée n'a pas permis une bonne levée des betteraves. Pas découragé pour autant, Jean Philippe Lecaron a décidé d’améliorer sa technique pour la prochaine campagne. Son objectif est de réussir l’implantation des betteraves avec un seul passage de Strip Till. Il travaille pour cela l'implantation de ses couverts et il envisage aussi des modifications sur son Strip Till.