nodules.jpgDes chercheurs de l'Université d'Oxford et de Cambridge ont travaillé sur une nouvelle voie de signalisation pouvant servir de base pour transférer la capacité de fixation symbiotique d'azote aux céréales. L'idée est de faire produire aux céréales un signal pour communiquer et contrôler les bactéries dans leurs racines pour qu'elles leur rendent des services dont la fixation d'azote atmosphérique. Pour faire cela, ils ont sélecté un groupe de molécules appelés rhizopines et identifé la voie de synthèse de ces molécules. Ils ont ensuite élaboré une version synthétique de cette voie qui doit être plus facilement transférable aux plantes dont les céréales et ont réalisé des premiers tests sur l'orge. 

Pour en savoir plus :  https://phys.org/