blé2

Des chercheurs de l’Inra et leurs collègues ont développé une population MAGIC de blé tendre par brassage, pendant 12 générations, de 60 fondateurs, les croisements ont été facilités par l’introduction d’un gène de stérilité mâle. Pendant ces brassages, réalisés au champ, la population s’est adaptée aux conditions environnementales locales. La disponibilité de cette population MAGIC permettra d’analyser d’autres caractères d’intérêt agronomique, grâce à des phénotypages complémentaires, notamment des caractères d’intérêt pour des conduites agroécologiques. En pratique, les scientifiques étudient actuellement ce matériel original pour cartographier des gènes impliqués dans l’aptitude à la culture en mélange variétal. Plus largement, ces résultats ouvrent des perspectives sur l’utilisation de populations hautement recombinantes implantées in situ en réseau, pour accélérer la détection puis l’utilisation de QTLs impliqués dans l’adaptation à de nouvelles contraintes biotiques ou abiotiques.

Pour en savoir plus, rdv sur http://www.versailles-grignon.inra.fr