cooperationplantes.jpgUne des voies pour intensifier la production agricole à l'hectare et donc limiter l'expansion des surfaces agricoles est d'augmenter la densité de culture. Toutefois, cela entraine la mise en place d'un niveau de compétition entre plantes souvent préjudiciable pour le rendement. Des chercheurs de l'INRAE, de l'institut Agro et du CNRS ont développé un modèle de sélection basé sur la notion de rendement de groupe et la coopération entre les plantes semées à forte densité. Ce modèle a permis de mettre en évidence les paramètres les plus importants à manipuler pour favoriser cette coopération : une densité de semis importante, un fort apparentement des plantes et une forte contribution des groupes les plus productifs à la génération suivante. Pour compléter cette étude, un projet ANR débutera en mai 2020 afin d'explorer les caractéristiques impliquées dans la coopération entre plantes. 

Pour en savoir plus :   https://www.inrae.fr/actualites/CP-Plantes-Cooperatives-Agriculture