microflore

La très grande majorité des plantes forment de multiples associations souterraines avec les microbes du sol. Grâce à ces microorganismes, les plantes peuvent utiliser l'azote de l'air, mais aussi les éléments minéraux dont elles ont besoin pour leur développement. L'inra propose un focus sur le pouvoir des mychorizes. 

Les mycorhizes sont des symbioses plantes-champignons à bénéfices réciproques : les champignons fournissent à la plante les éléments minéraux puisés dans le sol, la plante fournit aux champignons les métabolites dérivés de photosynthèse. Ces mycorhizes concernent 95% des plantes. On en compte actuellement au moins 7 types, fournissant aux plantes du phosphate, mais aussi du calcium, du potassium, du magnésium, du cuivre, du zinc, etc. L’efficacité de ces mycorhizes dépend des caractéristiques du sol et des bactéries qui « travaillent » avec les champignons (bactéries auxiliaires de mycorhization). Un dialogue moléculaire analogue à celui des associations fixatrices d’azote a été mis en évidence, avec des facteurs MYC comparables aux facteurs NOD.

Pour en savoir plus, rdv sur http://www.inra.fr/

Crédit photo : Inra Garbaye Jean