Dans le cadre du projet CEGA financé par le Plan Régional Développement Agricole et Rural, étudiants, agriculteurs, conseillers et enseignants se retrouvent autour des 3 plateformes d’essais pilotées par des agriculteurs du GIEE Carbone’N’Caux. Ce GIEE animé par Cerfrance Seine Normandie a pour objectif de développer les techniques agricoles qui permettent de stocker du carbone dans le sol et de limiter sa dispersion dans l’air quel que soit le système d’exploitation (SD, TCS, labour). Cette coopération inédite est une manière d’enseigner l’agroécologie à partir d’une démarche concrète portée par des agriculteurs. Plus que des techniques, les étudiants peuvent se rendre compte du « sens » que ces agriculteurs pionniers donnent à leur métier. Les trois plateformes d’essais ont chacune une thématique : gestion des effluents, utilisation du glyphosate et biocontrôle et sont pilotés par les agriculteurs qui sont chargés de les mettre en place et d’en définir les protocoles en co-construction avec les conseillers.

Concernant la plateforme « Stimulation des défenses naturelles et produits de biocontrôle », l’objectif est d’évaluer l’impact de ces produits sur lecega.jpg fonctionnement du sol et le stockage du carbone. Les paramètres étudiés sont les suivants : Biomasse Microbienne, lombrics, taux de mycorhization et densité de spores et mesure de l’activité enzymatique. Les mesures ont été réalisées par les étudiants d’UniLaSalle campus Rouen et du BTS du lycée d’Yvetot. Ce suivi poussé montre pour l’instant une différence significative uniquement sur les paramètres abondance et poids des vers de terre à la faveur de la modalité 100% biocontrôle. Pour les autres paramètres, aucune différence significative n’est observée. Dans tous les cas, ces premiers résultats confortent l’idée de reconduire l’essai au fil de la rotation et des années.