taupin.pngUne équipe de chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech 6 U Liège vient de publier une étude sur le lien entre variétés de maïs et niveau d'infestation des taupins. En observant des différences au champ, ils sont partis de l'hypothèse selon laquelle les taupins utilisaient des Composés Organiques Volatils (COV) émis par les racines du maïs pour localiser les plantes hôtes appropriées. Ils ont ainsi démontré que la variété la moins sensible libérait un mélange plus diversifié de COVet de plus grandes quantités de certains composés. La diversité et la concentration plus élevée de COV pourraient donc avoir un effet répulsif  sur les taupins. Une voie à approfondir pour développer des produits de biocontrôle contre les taupins. 

Pour en savoir plus :  https://link.springer.com/